RECHERCHE ET INNOVATION

rechercheEnéis s’est fondé sur une volonté de lier conseil aux acteurs publics, parapublics ou associatifs et recherche appliquée. Déclinaison de ce principe, le cabinet mène régulièrement plusieurs projets de recherche sur les politiques publiques aussi bien à partir d’une approche usager, que d’une approche intervenants institutionnels.  L’objet de ce parti-pris consiste à pouvoir fournir à nos clients des outils innovants, capables de faciliter leurs arbitrages et leurs connaissances des publics.

Cette expertise en matière de recherche s’appuie sur une veille permanente des différents domaines qui impactent notre activité : nouvelles études, nouveaux outils, nouvelles réglementations,… Nous valorisons aussi le partage d’expériences.

Notre démarche se découpe ainsi en deux temps : une étape de recherche, théorique, puis une étape d’étude du terrain concerné.

Cette valorisation de la recherche se traduit également par un soutien appuyé à la recherche : les quatre directeurs associés du cabinet sont membres-fondateurs du Centre de Recherche et Développement en Management Public de l’ESCP-EAP.

La majorité de nos consultants ont complété leurs formations initiales par des masters recherche ou des thèses de doctorat.

Eneis Conseil bénéficie, depuis 2009, du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI). Ce statut, délivré par le ministère de la Recherche, récompense les projets les plus actifs en matière de création d’entreprises et de travaux de recherche.

Le cabinet intervient par ailleurs régulièrement avec des universitaires permettant d’enrichir nos travaux. Nous sommes également liés avec plusieurs laboratoires qui viennent compléter nos expertises et accueillons régulièrement des doctorants dans le cadre des CIFRE.

Nous travaillons, actuellement, à l’élaboration d’un outil de projection des besoins sociaux dans le cadre d’une CIFRE. Débutés en 2012, ces travaux ont vocation à proposer une version aboutie du modèle « Ville Sociale 2020 », sur lequel notre cabinet travaille déjà, depuis plusieurs années.

Dans sa version définitive, ce modèle proposera une analyse et une lecture dynamique des évolutions sociales des territoires, allant jusqu’à l’échelle communale.